Vous êtes en train de lire
Ambiance de l’arc Phantom Blood
Sommaire
3
SEINEN.FR vous propose un lot par mois dans sa boutique :) Ces lots, tout comme la tenue de notre serveur, peuvent être financés grâce à la publicité. Pour nous soutenir, pensez à désactiver votre bloqueur de publicités. Elles sont placées à des endroits stratégiques qui ne gêneront pas votre navigation. Faites le test ;-) Merci pour votre soutien !

JoJo’s Bizarre Adventure est un manga doté d’une ambiance et d’un univers qui lui sont propres. Sa première partie, Phantom Blood, nous invite à la fin du XIXème siècle dans une Angleterre victorienne aux décors riches et divers, tantôt sombre et malsaine, tantôt ensoleillée et verdoyante.

La ville Londres s’expose comme une sombre zone de non-droit, peuplée de voyous et d’assassins, inspirant le doute et la peur. L’auteur choisit de présenter la capitale et son architecture gothique incertaine (Hirohiko Araki n’a jamais franchi les portes du Japon) uniquement lors de ses nuits noires, mornes et froides.

On entraperçoit notamment le Chinatown londonien, étonnamment détaillé et travaillé graphiquement, ce qui ajoute un côté mystique à la ville. Araki donne l’impression d’un environnement à part, volontairement dénoté. Il nous présente par ailleurs les contrées verdoyantes du pays, européanisées (peu de montagnes et étendues de terres rappelant nos champs), et les châteaux de Lords anglais, architecturalement très proches des forteresses écossaisses, caractérisés par des arcs en ogives, des toits voûtés, des contreforts, de grandes fenêtres et des flèches (la partie d’édifice pointue qui surmonte sa partie haute globale). L’intérieur des donjons se structurent autour d’un escalier central et plusieurs grandes salles vers les extérieurs.

L’Angleterre, vue par le mangaka, est épargnée des voies de chemin de fer (brèves apparitions de l’un ou l’autre train). Cette absence d’infrastructure est pour le moins frappante par rapport à l’histoire du Royaume-Uni et de son industrialisation. Par ailleurs, l’auteur ne nous expose que peu de différences entre l’Angleterre victorienne et celle du Moyen-Âge. Peut-on considérer ces « oublis » comme volontaires ?

Au fil de l’intrigue se dévoilent, toujours sous la nuit sombre, la salle des tortures et les bas-fonds d’un château moyenâgeux gothique. L’impression d’horreur-épouvante, renvoyant à l’ambiance des jeux Castlevania (Akumajō Dracula) édité par Konami, est à son climax !

Les paysages aux alentours sont, quant à eux, très accidentés et montagneux, renforçant l’ambiance générale renvoyée par le château lui-même qui s’introduit comme un personnage à part entière et lourd d’histoire.

La fin de l’arc a lieu sur un immense navire, bravant les flots vers l’avenir (symbole d’espoir), muni d’un système à moulin mécanique pour la traction (léger clin d’œil à l’industrialisation, à souligner). Cette scène en pleine mer rend le final plus mélancolique que jamais. La salle de mariage alors dépouillée, suivie d’un affrontement sur le pont du bateau, enchainé d’un plan du quatre-mâts sombrant dans les profondeurs de l’océan, accroît les aspects dramatique et tragique de l’intrigue !

Hirohiko Araki a suivi, pour l’élaboration du premier arc de son manga JoJo’s Bizarre Adventure, un cycle pour créer des sentiments chez le lecteur. Fin de la première partie.

Quelle est votre réaction ?
J'aime
0%
Je n'aime pas
0%
Intéressant
0%
Euh...
0%
Quoi ?!
0%
Triste
0%
À propos de l'auteur
mikasa
Issu(e) de la culture geek et amoureux(se) de tout ce qui s'y rapporte (cinéma, littérature, jeux vidéo, BD's, comics, mangas, technologie, etc.). Je passe de longues heures à écouter des OST's en tout genre. Je voue un culte à Dragon Ball, au Godfather de Mario PUZZO et à celui de COPPOLA ! Je ne découvre certains chefs-d'œuvre artistiques que tardivement, mais je compte bien rattraper le retard ...
3Commentaires
  • Dangerous
    11 août 2017 at 23 h 05 min

    J’ai beaucoup aimé cette partie, meme si j’ai mis le temps (plus à m’y interesser qu’à y adherer) j’aime à la fois l’époque, l’ambiance et l’évolution du scénario 🙂

  • 11 août 2017 at 23 h 21 min

    Cette partie est folle ! Je me souviens, un ami me parlait de JoJo’s Bizarre Adventure, je ne connaissais pas la série. Je me l’étais lancée une première fois sur Crunchyroll … et je n’avais pas aimé. C’était assez différent de ce que je connaissais de ma culture manga/animé. J’étais pas particulièrement fan du style graphique, et je supportais mal les répliques de Dio façon « bla bla bla … mais c’était moi, Dio !! »

    Puis j’ai découvert la version papier. Et là, ce fut la révélation ultime hahaha ! Tout mais alors tout me plaisait dans l’œuvre d’Araki ! La narration, le chara design, les décors, l’ambiance. Aujourd’hui JoJo’s fait partie de mes mangas et animés préférés, alors comme quoi .. 😀 Et puis ce que je trouve surtout complètement fou, c’est l’intelligence de l’auteur qui a toujours une longueur d’avance sur ses lecteurs. On ne s’ennuie jamais 🙂

  • Dangerous
    11 août 2017 at 23 h 41 min

    Tout à fait d’accords avec toi 🙂 si ce n’est que j’ai pas accroché à l’anime (enfin j’ai eu l’occasion de voir que la 1ere partie + les vieux OAV en egypte :/ )

You must log in to post a comment